Le budget participatif et les jeunes collégiens parisiens

  • 0

Le budget participatif et les jeunes collégiens parisiens

Paris BP

Dans le cadre de notre partenariat avec la Ville de Paris, il a été demandé aux élèves du master, dès le début d’année, de se lancer dans deux expérimentations de concertation : le projet de réaménagement de la place du panthéon et celui du Budget Participatif parisien. 
Encadrés par nos professeurs nous avons imaginé plusieurs dispositifs de concertation et appris à prendre le temps du diagnostic, à maîtriser un déroulé d’animation ou encore à adopter la posture d’impartialité du facilitateur. Ambitieux mais bousculé par l’instauration de l’état d’urgence, le projet de concertation autour de la Place du Panthéon n’a pu se concrétiser. En revanche, en lien avec la Mission participation, les étudiants ont travaillé sur plusieurs ateliers d’émergence de projet en vue du Budget Participatif. Nous revenons ici sur le projet « Le parlement des délégués » au collège Pierre Mendès France dans le 20e.
Grâce à la confiance de l’équipe pédagogique, et après un rendez-vous de présentation, nous avons réuni à deux reprises les élèves délégués durant deux heures. La première séance a consisté en un diagnostic des besoins des collégiens, la seconde a permis d’imaginer plusieurs projets éligibles au Budget Participatif et enfin, dans le cadre de leur conseil de vie collégienne, les élèves ont co-écrit le projet déposé au budget participatif.
Cette aventure a été l’occasion de constater qu’à tout âge, de la sixième à la troisième, les enfants ou/adolescents sont capables de s’intéresser à la notion d’intérêt général.
Loin de partir dans des projets fous, voire loufoques, nous avons été surpris par les demandes des collégiens très pragmatiques et concrètes, comme la rénovation des toilettes ou des peintures du couloir.
Cette expérience pose une question fondamentale sur l’utilisation des budgets participatifs : doivent-ils être utilisés pour améliorer des équipements publics de base, ou bien doivent-ils être uniquement l’objet de projets ambitieux et créatifs ?
La dernière étape sera celle de la mobilisation. Ce projet démontre qu’il est heureux qu’il n’y ait pas d’âge pour voter, participer et détenir un pouvoir de décision. 
La vidéo de la première session de brainstorming

 

La vidéo de la seconde session de brainstorming


Leave a Reply