Faire son stage dans un cabinet de conseil spécialisé dans la concertation

  • 0

Faire son stage dans un cabinet de conseil spécialisé dans la concertation

LES CITOYENS EUROPEENS CO-CONSTRUISENT DES PROGRAMMES DE RECHERCHE POUR L’EUROPE

J’effectue mon stage de fin d’étude dans une agence de conseil spécialisée dans la concertation.

J’ai été embauchée pour suivre une mission en particulier : élaborer des programmes de recherche européens en impliquant plus de 2000 citoyens à travers 30 pays européens.

Cet appel d’offre est financé par la Commission Européenne. Il vise à impliquer une variété d’acteurs (citoyens, parties prenantes, chercheurs, décideurs politiques et administratifs) dans la création de programmes de recherche. Ces programmes de recherche et d’innovation seront rendus publics en 2017 par la Commission Européenne ; ils auront pour but d’imaginer l’Europe en 2050 en prenant en compte les aspirations et besoins des citoyens européens.

Je travaille aussi ponctuellement sur un autre projet européen qui consiste en une plateforme participative en ligne à destination des organisations de jeunesse dans divers pays européens (pour le moment seuls la France, l’Italie, la Slovénie et la Belgique sont concernés). Cette plateforme se décline en plusieurs outils : un sondage en ligne et géo-localisé, un éditeur de texte collaboratif (comme google doc), et un forum ouvert.

En tant que stagiaire j’assiste les chargés de mission sur ces différents projets, qu’il s’agisse de l’assistance logistique ou plus intellectuelle : réflexion sur les projets, élaboration de documents, synthèses de documents…


  • 0

La Ville de tous, pour tous passera par la concertation avec ceux qui la vivent ! 

 Concerter sur des projets d’urbanisme et d’aménagement du territoire
Si l’enquête publique est une procédure ancienne à laquelle sont soumises notamment les ScoT et les PLU, elle relève plus d’une information que d’une concertation, arrivant assez tard dans le processus d’élaboration. 
Le droit communautaire a également introduit des obligations de concertation préalable dans le cas de l’élaboration ou la révision d’un PLU ou d’un SCoT, de la création d’une ZAC ou pour la réalisation de certains projets ou d’opérations d’aménagement ou de construction. 
En 2014, la loi ALUR est venue renforcer les dispositifs existants pour certains projets soumis à permis de construire ou à aménager afin de permettre une concertation le plus en amont possible et prévenir les contentieux en aval. Cette nouvelle disposition concerne les projets susceptibles de modifier de façon substantielle le cadre de vie, notamment ceux susceptibles d’affecter l’environnement, ou l’activité économique. 
Cette disposition induit un changement d’approche dans les processus d’aménagement. Il s’agit en effet dès lors de : 
  • Élaborer une stratégie de concertation clarifiant les enjeux du projet, identifiant les parties prenantes et définissant les marges de manœuvres 
  • Mettre en œuvre des dispositifs favorisant la participation de tous et l’émergence d’un consensus 
Jusque récemment, les concertations portant sur des projets d’urbanisme souffraient d’un manque d’accessibilité de la part du grand public, car abordées sous un prisme exclusivement technique et dans une certaine confidentialité, jusqu’aux démolitions ou pause des premières pierres. 
Structurer et mettre en œuvre une stratégie de concertation implique d’allier les compétences d’un spécialiste de la concertation et d’un architecte-urbaniste qui favorise le dialogue avec le maître d’oeuvre et les architectes des bâtiments de France, dès le démarrage du projet. 
Innover dans les techniques d’animation, les dispositifs numériques doit permettre à chacun de se projeter dans les futurs aménagements.
C’est donc bien le rôle nouveau d’animateur de la concertation qui doit prendre sa place dans les projets d’urbanisme. De par sa formation et son métier, il saura définir la meilleure stratégie, adapter les différents supports de communication et de co-construction sur la base des dernières innovations en matière de concertation et animer des débats avec des interlocuteurs aux intérêts au premier abord contradictoires. 
 
Bibliographie